Mousinka Sil(l)a-Novickaya 1916 Moskwa

Sergei Prokofiev mentionna dans ses mémoires que Moussia avait étudié à l’école de théatre en Russie sous Meyerhold, lui-même élève de Stanislavski; et connaissait les idées de la Commedia dell’arte et de Gozzi. Il était impressionné par ses opinions et ses connaissances professionelles. Il se laissa d’ailleurs volontiers conseiller par elle pendant les préparations pour la première mondiale de l’opéra L’amour des trois Oranges à Chicago (30 décembre 1921, voir le premier article de cette série). L’opéra était basée sur L’amore delle tre melarance de Gozzi. Elle fut à ses côtés dans la salle pendant les répétitions générales. Au début de 1921, à Los Angeles, il fut également impressionné par le discours qu’elle donna dans un Français parfait au sujet de Molière.

À l’époque où Moussia commença ses études chez Meyerhold, il travailla à Saint Petersbourg. On peut donc supposer qu’elle déménagea vers cette ville. C’est là où vivait et travaillait Vladimir Baranovsky, son futur mari, qu’elle a peut-être rencontré là-bas. D’ailleurs, il est possible qu’elle ait eu des contacts ou même des leçons avec le Théatre Académique de l’Art de Moscou de Constantin Stanislawski. Elle connaissait plusieurs de leurs membres, comme Vera Baranovskaya, la soeur de Vladimir, comédienne très fameuse et devenue plus tard actrice de cinéma. Par la suite, en quelques de ses photos, elle écrivait “En mémoire de Moscou”. Elle connaissait probablement Marija Lilina, la femme de Stanislawski, actrice très connue. Dans les archives de Moussia se trouve une belle photo de Marija Lilina à un âge avançé (1866-1943). Au dos, elle a écrit en Russe que Lilina jouait le rôle de la Contesse Vronskaya dans Anna Karénine de Tolstoy en 1937, ajoutant que ce rôle avait été créé par l’actrice elle-même. En 1937, Lilina n’était pas très connue en Europe.

Julian, le frère de Moussia, de deux ans plus jeune qu’elle, avait  ses propres ambitions :

Ces photos furent prises en 1916, quand il avait 19 ans. Au dos de la photo à gauche, en Russe :

Pilote Julian Sila-Nowicki, de l’escadrille 18ème

Il porte un képi militaire avec le petit emblème de l’aviation. À droite, il porte le même manteau mais avec un bonnet. Il reviendra dans les prochains articles.

Moussia, à l’âge de 20

Marija Lilina, dans son rôle de la Contesse Vronskaya, 1937

 (à suivre)

Print Friendly