Natasha Borovsky, Larmes Irisées, 7

Droits comme des fers de lance
mes iris blancs s’élancent
vers le ciel mouillé
Entre les sombres branches
aux vertes, fraîches franges
du redwood altier
perce la robe blanche
que le prunier épanche
comme une mariée

Print Friendly