Moussia à l’âge de 24, photo prise à Los Angeles, 1919

Pour Vladimir et Moussia, 1919 était une année pleine de mauvaises nouvelles. En 1918, on pensait encore que Kerensky ferait un retour politique. En 1918,  les Blancs sous les ordres de l’Amiral Kolchak inclus la Légion tchèque avaient fait de grandes avancées en Sibérie. Kolchak, qui était désormais Général et Chef du Gouvernment de la Sibérie, s’était installé à Omsk. D’autres armées Blanches, sous les ordres du Général Deniken, progressèrent depuis le sud.  Au nord-ouest, l’Estonie et la Lettonie étaient en train de bouter l’Armée rouge hors de leur territoire.

Mais en 1919, l’Armée rouge reprit le dessus. Il est probable que Vladimir était au courant, grâce aux nouvelles occasionnelles de ses parents et de sa soeur Elena en route vers le sud en pleine guerre civile. Il n’avait pas des nouvelles d’Olga Kerensky, sa cousine, et ses deux fils. À Londres et Paris, Kerensky ne parvenait pas à convaincre la France et Angleterre de soutenir les forces Blanches. Je pense que Vladimir et Moussia commençèrent à réaliser qu’il serait impossible de continuer leur style de vie aisé de 1918 et qu’il fallait compter avec la possibililité qu’il faudrait se supporter financièrement sans les chèques venant des comptes bancaires ‘Baranovsky’ à Petrograd.

Au cours de l’année, Moussia réussit de se connecter avec les cercles du théatre à Los Angeles. Elle fit ses débuts sur scène en novembre 1919, au théatre Majestic. Ce théâtre avait été acheté justement par les frères Wilkes : Ernest (dramaturge) et Tom (producteur de pièces de théatre). Moussia jouait un petit rôle, celui d’une “méchante petite, téméraire petite sirène”, qui attirait beaucoup d’attention, voir l’article ci-dessous.

Le couple décida de continuer, pour le moment, dans des directions séparées. Vladimir aida Moussia et leurs amis Roumanov, Michel et Ariadna (qui était en train de s’établir comme pianiste professionelle accomplie) à déménager des appartements de luxe à  2600 Vallejo Street, San Francisco, où ils n’avaient demeurés qu’une année et quelque mois, vers  une maison plus modeste, 1655 W. Adams Street à Los Angeles. Le dernier voyage par voiture des quatre, avec leurs valises, eut lieu le 31 décembre 1919, voir la photo ci-dessous. Le 5  janvier 1920, il y eut un recensement général aux États-Unis. Le couple Roumanov fut domicilié à la nouvelle addresse, avec Mary Baranovsky, leur ‘locataire’. Vladimir fut, lui, domicilié au 120 Ellis Street, San Francisco, un hospice, comme  ‘locataire’.

Le début de Moussia au théatre Majestic à Los Angeles, novembre 1919 (dictionnaire: “Darb” est une expression argot américaine des années 1920, signifiant ‘nana’, belle fille)

Légende dactylographiée collée sur le dos de la photo: “Le second voyage à L. Angeles, 31 décembre 1919”. À gauche debout: Vladimir Baranovsky, dans la voiture: Moussia. À droite, probablement Michel Roumanov. La photo fut prise probablement par Ariadna Roumanov.

(à suivre)

Print Friendly