En me réalisant que le nombre de lecteurs de mon blog a augmenté doucement pendant les derniers mois, tout en souhaitant de vous aider de traverser voire surmonter les vacances, je vais ré-publier, trois fois par semaine, le feuilleton « L’ovocyte X’, en commençant demain.

Il s’âgit de la découverte récente d’un manuscrit oublié de l’écrivain surréaliste Albert Chiendeau.

Le découvreur était l’écrivain lui-même, il m’en informa, après avoir sonné à ma porte  sans invitation préalable.

“Oublié, mais pas encore mort! Allez, prenez! Prenez connaissance de mes aventures ovulaires”, me faisait-il remarquer  devant la porte, en me déposant le manuscrit entre les mains. Il ajouta: “Je me suis demandé souvent: y-a-t-il de la vie avant la mort?”

Après ces mots assez troublants, il fit demi-tour sans vouloir entrer pour prendre un café.

J’ai lu le manuscrit avec un étonnement montant. Je voudrais bien partager ma perplexité avec vous et j’espère que le désir de lire l’épisode prochain rendra vos semaines plus supportable.

Print Friendly